Image 1

À peu près trois semaines de plus et je rentre chez moi. Un seul mot: enfin!

J’ai toujours pensé que j’étais faite pour les voyages. Que je pouvais être bien partout. Que j’étais une grande solitaire qui ne s’ennuie jamais. Et bien c’est faux. Je rêve de ce mercredi soir quand je vais arriver à l’aéroport de Montréal et que je vais allumer mon cellulaire pour envoyer mes premiers textos aux copines et essayer d’en convaincre une d’aller prendre un verre et surement plus avec moi.

J’ai atteint ma limite d’absence, d’emails et de statuts FB. Mes amis me manquent.


7 Responses to “Billet de retour”  

  1. 1 Catherine Bélanger

    Tu n’auras pas besoin de me convaincre très fort.
    Dis-moi tout de suite où tu veux que je t’attende, et j’y vais de ce pas pour réserver nos places.

  2. 2 Vero.b

    C’est rassurant de savoir que tu seras là.
    Mais je ne sais pas où, j’ai perdu mes repères…

  3. 3 Miguel Tremblay

    T’avais remarqué que tu revenais un soir de pleine lune?

    Indique-moi à quel endroit vous serez, lorsque tu auras retrouvé tes repères, qui sait qui pourrait s’y pointer?

  4. 4 Vero.b

    À ton avis, c’est bon augure, ou pas, les soirs de pleine lune?

  5. 5 Miguel Tremblay

    Augure? Je ne crois pas à l’influence des astres.

    Ce dont je suis certain, c’est que ça va ta faire quelque chose de jolie à regarder dans le ciel ce soir-là. Lorsqu’il fait froid, il y a peu d’humidité dans l’atmosphère et c’est à ce moment que l’on voit le mieux les astres. D’où la très fameuse phrase: plus le bleu est pur, plus le froid sera dur. Causalité inversée dans ce cas, mais on aura compris.

    Comme on sera en décembre à Montréal, avec de la chance le froid sera au rendez-vous et le ciel sera dégagé (ça va souvent de pair) et tu auras la plus belle lune depuis l’hiver dernier.

    À défaut d’un bon présage, c’est une belle perspective pour ton retour, ne trouves-tu pas?

  6. 6 Vero.b

    J’aurai une pensée pour toi, c’est certain! À moins qu’on soit effectivement tous ensemble ce soir là, dans nos rues de Montréal. Auquel cas, on prendra une photo souvenir.

  7. 7 Vero.b

    Les repères me reviennent… premier mercredi du mois me rappelle une vieille habitude… celle du Laïka (projection d’urler en moins).

    Un 5 à 7? J’ai envie d’un grilled-cheese du Laïka et d’une blanche :)
    Mais à 7, sans blague je quitte… je serai jetlag moi!

    Espérant vous voir!

Leave a Reply